Skip to content

A big majority of the French is conscious of the enjeux de safety des données en ligne

On the cadre of Information Privateness Day that the identical prochain will probably be held, 4 firms defending the safety of données personnelles ont organized a grand probe pour mieux comprendre la notion de ces enjeux chez les Français.

In the long run, if an écrasante majority of Français is nicely conscious of the enjeux that the safety of ladies on computer systems and smartphones represents, a minorité agit réellement to guard themselves. An issue d’accompagnement selon interrogés, that Qwant, Proton, Olvid et Murena essaient de régler en publiant dans la foulée un information explicatif.

You privateness paradox there may be encore

Based on these 4 firms on the origin of the primary barometer of this style, carried out with the corporate Kantar upfront of the European journey of the safety of private employees, 72% of the individuals questioned are conscious of exposing their private data on-line. Plus importantly, 92% of the French are dissent acutely aware and apprehensive about these issues.

For autant, ce ne sont que 48% des interrogés qui declarant se des mesures pour protéger, selon le probing, alors qu’ils sont 68% à affirmer connaître des moyens de safety. Un cas flagrante de ce qui est communement appealé le privateness paradoxterme apparu dans la première moitié des années 2000.

Selon les chercheurs, les individuos sont partagés entre le fait de protéger leur vie privée en ligne et leur desir de profiter des bénefices des nouvelles applied sciences. In concrete instance mis upfront par le baromètre, the 4 actors cite the highest 4 des informations to guard in precedence for ces individuals.

A majority of the French don’t take the measures to battle towards the share of personal knowledge on the web.©Les Français et leur vie privée en ligne – Kantar
  • Info family members aux funds personnel : 76 %
  • Info associated to private identification: 69 %
  • Medical data: 37 %
  • Images and movies of individuals: 37%

The searches on the internet (11 %), the calendar/agenda (5 %) and political views (4 %) are, they, the données les moins importantes à protéger aux yeux des interrogés. Une erreur selon le groupe d’entreprises, qui souligne la quantité d’informations très précises sur la vie privée qui peut être extrate de un mere agenda en ligne.

Restricted safety strategies

As nous le dissions, seules 48% des personnes interrogées declarent take des mesures pour protéger leur vie privée en ligne. However, as souligné par l’étude, these options are nicely supported however suffisantes face à la voracité des géants de la tech et se cantonnent à des paramétrages classiques. Les premières préoccupations pour ces personnes est de securiser leur boite mail (66%), securiser leurs réseaux sociaux (59%), securiser leur navigator (47%) et leur motor de recherche (46%).

Pour parvenir à tout cela, les méthodes les most utilisées sont all à fait classiques et parfois non adaptées à leurs besoins. The barometer signifies that 44% of those individuals deactivate the placement of leurs appareils, 39% use a cookie blocker, 25% use non-public navigation and 13% use a VPN. These components improve sensibly sur la tranche d’âge des 18 – 24 ans, plus au fait de ces problématiques et plus incline à agir dans ce sens. Seoul 8% of the probes indicated that they use a non-public search engine and 6% have non-public messaging, the place the safety is given one of many highest priorities.

Un chiffre essential dans toute cette étude subtle publicly on the web, 86% of the French souhaitent successfully plus d’accompagnements et d’informations sur les methodes de safety de la vie privée. Pour répondre en partie à ce besoin, Proton, Qwant, OIvid et Musena ont publié une information pratique (PDF) pour aporter un máximum d’informations de base sur ces enjeux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *