Skip to content

Cybermenaces: 554 details discovered within the Lot, the particular part of the gendarmerie veille

l’essentiel
In 2022, there are 544 details regarding cybercriminalities which have been discovered within the Lot. Des chiffres en légère baisse. La cellule de gendarmerie regarding les cybermenaces veille pour protéger la inhabitants. Leur mot d’ordre: la prévention. I met Bastien Sanchez, enquêteur en technologie numérique and Nicholas Scurfield, who was a part of the part opérationnelle de lutte en cybermenaces.

554 details discovered. Voilà they inform him to shoot the part opérationnelle de lutte contre les cybermenaces (SOLC) du groupement de la gendarmerie du Lot. Des chiffres en légère baisse compares à l’année précédente. “En réalité, il ya plus de faits. Là, on compte ceux pour lesquels une plainte a été déposée. C’est ce qu’on appelle des données blanches”, signifies Bastien Sanchez, enquêteur en technologie numérique. 430 cyberescroqueries ont été notées. Cela peu être de fausses annonces, de fake websites web… La porte d’entrée est bien, souvent, l’hameçonnage par mail. Fraud à la carte bancaire rentre, également, dans ces attaques. The Perceval web platform is devoted to signaling ces infractions: the démarche is simplified for the victims.

495 folks touched

30 cyberattacks (appelées STAD: système de traitement automatisée de données) are surveyed. Cela concerne les entreprises, les mairies, les hôpitaux (as celle du middle hospitalier de Cahors in September dernier)… It is a virus that penetrates dans le système informatique qui chiffre les données. Souvent, une demande de rançon est faite. “Il faut toujours la refuser. Nous sommes là pour aider à la remise en état et remonter jusqu’à la personne malveillante”, adviser Bastien Sanchez. Lastly, 94 attendants aux personnes en ligne ont été relevées. Soit la haine en ligne. As le cyberharcèlement, notamment dans les milieux scolaires. In complete, 39 firms have been victims of cybermenaces, 8 collectivités and administrations in addition to 495 people (126 seniors and 27 mineurs).

Additionally learn:
ENTERTAIN. Lot : remark l’hôpital de Cahors a fait face à la cyberattack

Au sein du groupement de gendarmerie, Bastien Sanchez est le seul enquêteur en technologie numérique. 5 gendarmes specializing in data and communications additionally rejoined the part opérationnelle de lutte in opposition to the cybermenaces after 2019, like Nicholas Scurfield. Ils ont de grande connaissance sur les réseaux téléphoniques et informatiques et sont formés en investigación judiciaire. Dans chaque compagnie (Cahors, Figeac, Gourdon), an enquêteur sous pseudonyme is current. Ces deniers sont formés pour infiltrer des teams sur web. 65 correspondents are opérationnels sur les brigades Lotoises. Ensemble, ils ont plusieurs missions: l’investigation judiciaire, le renseignement criminel et le traitement de la preuve numérique (for instance, ils peuvent étudier les téléphones pour relier les personnes entre eux dans certaines affaires, ils étudient les scellés…), the veille des espaces numériques, the prevention and safety in opposition to cybermenaces in addition to the administration of numerical crises d’ampleur nationale if besoin.

In 2022, an area spécial pour this part a été aménagé au sein du groupement de gendarmerie à Terre Rouge. “Pour un gendarme comme moi, le coût du matériel est d’environ 30,000 euros. Ce sont des ordinateurs très specifiques pour pouvoir faire de l’analyse, de l’investigation…”, detaille l’enquêteur. Tout cela sans compter les autres outils nécessaires pour parvenir à decrypter tous sorts d’appareils.

Bastien Sanchez travaille sur un matériel de dernier cri.
DDM Aouregan Texier

The accent on prevention

La part Lotoise met l’accent sur un mot : la cyberprévention. “Mieux vaut prévenir que guérir”, confides Nicholas Scurfield. The part strikes recurrently auprès des collectivités, des entreprises, en milieu scolaire… Les brigadiers font, également, de la sensibilization à l’échelle locale. In 2022, 212 firms ont été fashioned à la prévention des risques cyber, 94 élus et collectivités, 146 seniors, and round 800 élèves. There are 1,244 folks. A titanic work that might be launched in 2023. A major accent to that is my sur les hôpitaux, the actors of France Companies ont été sensibilisés (the work will proceed this 12 months with Lot Numérique) and the checks ont également été commenced with the maids . “Il s’agit d’une batterie de questions sur le systeme informatique de la mairie. Cela permet de faire un diagnostic, de voir ce qui va ou pas. C’est vital automotive elles gèrent les données personnelles de leurs administrés”, relates Bastien Sanchez.

Pour faire de la prévention sur les risques cyber auprès des collégiens, Bastien Sanchez a développé un jeu.

Pour faire de la prévention sur les risques cyber auprès des collégiens, Bastien Sanchez a développé un jeu.
DDM Aouregan Texier

Des helps accessible à tous ont été mis en ligne par la gendarmerie du Lot. “Cela permet l’apprentissage des risques, mais aussi de savoir quoi faire si cela arrive”, souligne Nicholas Scurfield. Les définitions et les bonnes pratiques sont données à travers des slideshows interactifs. Des quiz permettent de tester les connaissances acquises. Bastien Sanchez has developed a jeu à vacation spot des élèves: The Dragon’s Dungeon. L’histoire : “la légende raconte qu’un royaume lointain a forgé une épée qui, associée au pouvoir des gemmes élémentaires (terre, air, eau, feu) pouvait vaincre n’importe quel mal. Rassemble les gemmes pour assembler l’arme ultime et vaincre le dragon qui se cache dans le donjon”. En réalité, à travers des quiz, des photographs, l’élève en learnra plus sur les cybermenaces, et notamment le cyberharcèlement. De quoi apprendre de manière ludique.

Remark créer un bon mot de passe?

Avoir un bon mot de passe est l’une des clés pour éviter les cybermenaces. Pour cella, les gendarmes Lotois suggest une methodologie assez easy. D’abord, il faut écrire une phrase à retenir puis extractir les premières lettres de chaque mot. Cela fait une suite de lettres. Ensuite, on and ajoute des chiffres. Then, change these letters with particular characters (le E can develop into a € for instance). “Et surtout: avoir un mot de passe par website!”, advises Bastien Sanchez vivement. Ce dernier donne une petite astuce: rajouter les primeres lettres du website à la fin du mot de passe. Enfin, il est conseillé de changer de mots de passe une à deux fois par an. “C’est un travail fastidieux, mais c’est vital”, affirmed Nicholas Scurfield. Pour plus de particulars, rendez-vous sur le help en ligne de la gendarmerie.

Return the help of the gendarmerie 46 to the cybermenaces to the suivante deal with: https://lc.cx/cybergend46

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *