Skip to content

« De grace, modère-toi, Père Ubu ! »

An image containing person, souriant, posing Description generated automatically A minister who attends, c’est rassurant… qui ne s’empresse pas de renverser le système. Nous lui faisons confianza, croyons qu’il prend son temps pour connaitre les dossiers, comme l’y porte son brillant passé d’universitaire, sommes sûrs que when he prendra la parole, ce sera pour announcer des idées-phares qui répondront aux trois Priorités qu’il a fixées: excellence, struggle towards the inégalités, well-être des élèves et du personnel.

Et voilà that our minister marches sur les pas de son prédécesseur, nous nous interrogions mais lui laissions le benéfice du doute, un universitaire prend son temps et surveille sa communication!

Et voilà les annonces dans la presse… parallèlement aux notes de service publiées par son ministere, il fait des annonces complémentaires… nous les cherchons, avidement, dans les notes de service, en useless. Snort.

Et pourtant, c’est ce que tout le monde a lu, entendu, sait, et ce qui nous met les nerfs en pelote, tout cela par annonce de presse, on se croirait revenus sous l’ère Blanquer!

Mais oui, mais c’est bien sûr, Ubu roi doit être aux manettes! Sa parole publice de él nous distribue de l’or avec des chiffres indisputables, quels que soient les moyens. Même si ses piécettes de él ont des counterparties.

On the tête creuse, the hour of 6emes n’est pas extensible, il faut trouver une heure pour ce soutien aux fondamentaux, cornegidouille, passons la technologie à la trappe, mais ne l’écrivons pas dans la circulaire du BO, ce serait gravé dans le marbre, disons-le à la cantonade, nous pourrons toujours dire que c’était du bluff!

Ouf, on a trouvé l’heure nécessaire, maintenant quelles troupes pouvons-nous lever, pere Ubu ? Nos effectifs sont déjà à bout, mais « la vertu magnanime du Maitre des funds » lui dit: « Débrouille-toi, mon ami, pour le second nous faisons notre Pater Noster. Chacun son tour d’être mangé. »

Le kind tomba sur le plus jeune, les professeurs des écoles, ces superheroes, vont déployer leur duplicité légendaire, présents à la fois dans leur classe à temps plein et dans les collèges pour faire du soutien. Mais c’est vrai qu’il fallait bien les punir, s’ils avaient fait leur travail. aussi, on n’en serait pas là ! Et puis, au moins, eux la dictée, la grammaire, ils connaissent, pas comme ces profs de school, à côté de la plaque, qui ne pensent que littérature, tradition, projets… Quels bons à rien!

Alors, the profs de écoles se grattent la tête. Pourquoi diable veut-on les envoyer dans this galère? The CM2-6 liaisonème au sein du cycle 3, ils l’ont déjà started, when ils en ont les moyens. Ils savent, parce qu’ils ont lu les recherches scientifiques, que ce soutien mécanique, sans projet world, c’est de l’argent gâché, ça ne fait que reinforcer les écarts et ne comble pas les besoins specifiques. Alors, ils se disent que, peut-être, c’est seulement pour leur trouver des heures quelque half, dans le beau projet des «missions supplémentaires», difficiles à trouver pour eux qui les font déjà toutes, ces missions supplémentaires. Peut-être que ce n’est pas pour les humilier…

Alors les profs de techno s’énervent. Avant de penser « missions supplémentaires », ils croyaient naïvement que leur mission – premiere – était d’ouvrir les élèves à cet esprit scientifique devenu soudain prioritaire dans les desnières notes de service. Ils croyaient naïvement que l’échec de la suppression des maths au lycée avait servi de leçon. Ils croyaient toujours aussi naïvement qu’ouvrir les élèves à des univers technologiques pouvait les aider à diversifier leur choix de métiers, leur faire considerer le lycée professionnel comme une vraie voie de progrès, et redonner leur valeur à des métiers manuels aussi méprisésés que etn passionnants when on les rend attractants. Peut-être étaient-ils trop naïfs, que des raisons leur échappent, que ce n’est pas pour les humilier…

Mais oui, vous auriez dû le savoir, la grande trigger ce sont les fondamentaux ! Bon, c’est vrai, ces vieilles recettes éculées ne fonctionnent pas. Mais bon, il faut bien trouver quelque selected. Les réussites, dites-vous – oui, il y en a dans les écoles, les collèges, appuyées sur la pédagogie, la didactique, oui, il ya des enseignant·e·s qui y montrent leur valeur, leur créativité, leur capacité d ‘adaptation aux élèves et aux conditions. Vous dites qu’elles sont mesurables, ces réussites, que ces enseignant·e·s évaluent déjà chaque élève pour repérer ses acquis et ses lacunes. Mais ce sont de vrais chiffres qu’il nous faut, et nations! Vos bricolages ne nous suffisent pas, le sistème ne peut se contenter de compter le temps qu’on leur on, ni la stress supplémentaire créée chez leurs élèves. Ce n’est quand même pas de notre faute, nous faisons juste ce que nous demande « le Maitre des funds », ce n’est pas pour les humilier…

Certes, notre naïveté ne peut nous empêcher de sourire au 4ème Align the suggestions for the basic savoirs: – from scientific assets… when mentioned ce qui a été fait, ces des nières années de la plus grande recherche menée (et financée…) sur la lecture. Des ressources scientificas? Nous ne devons pas parler de la meme selected. Pourtant, le lexique, c’est dans notre métier de profs de français… Les chiffres, un peu moins, mais pas besoin d’être fin comptable pour égrener les heures et postes manquants pour l’exercer sereinement et efficacement, notre métier : ces lessons moins chargées, ces aides guarantees pour réaliser l’inclusion des élèves à besoins spécifiques, ces temps de réunion et concertation documentés par la recherche. Des «ressources scientifiques», mais ce n’est pas pour nous humilier…

«Je fais un rêve», a prochaine annonce de presse qui nous parle d’humain et non de chiffres, qui retrauve le sens elementary de l’éducation: donner à chaque enfant le moyen de progresser à son rythme. « Nous avons même poussé plus haut notre dévouement, automotive nous n’avons pas hésité à monter sur un rocher fort haut pour que nos prières aient moins loin à arriver au ciel. » Think about that the sky understands our rêve!

Viviane Youx, president of the AFEF

Les références entre guillemets renvoient à Ubu Roi by Alfred Jarry, sauf « Je fais un rêve », refers to Martin Luther King.

Vous lirez, dans le Café pédagogique, l’analyse de l’AFEF qui discover this query.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *