Skip to content

Lycée Toulouse-Lautrec sur TF1 : this basic distinction between the sequence and the vrai lycée – Information Séries à la TV

Diffusée chaque lundi sur TF1, “Lycee Toulouse Lautrec” nous plonge dans le quotidien d’un lycée pas comme les autres, qui existe vraiment à Vaucresson. Extra une distinction majeure exists between the realité et ce qui est raconté dans la série.

Emmenée par Stéphane De Groodt, Valérie Karsenti et les révélations Chine Thybaud et Ness Merad, Lycée Toulouse-Lautrec, notre série coup de coeur de ce début d’année, proceed on Monday, January 23 at 9:10 p.m. on TF1 with two new episodes that serve conclusion to the premiere season.

Inspirée de l’histoire vraie de su créatrice et producrice Fanny Riedberger, qui a étudié dans le vrai lycée qui sert de décor à la fiction de TF1, Lycée Toulouse-Lautrec raconte le quotidien de Victoire, una adolescente que se retrauve contrainte d’aller étudier dans le lycée où est scolarisé son frère, qui souffre d’épilepsie.

Tout d’abord réfractaire à ce nouvel environnement, elle va petit à petit s’ouvrir et lier des amitiés très fortes au sein de ce lycée pas comme les autres, où élèves valides côtoient élèves en state of affairs de handicap. Et où la solidarité et la devotion sont les valeurs qui primen par-dessus tout.

Reunited with the Competition de La Rochelle in September this yr, the Lycée Toulouse-Lautrec reported the prize for the Greatest Sequence, Fanny Riedberger nous confiait à quel level il était vital que la série soit tournée au sein du vrai Lycée Erea Toulouse Lautrec de Vaucresson, situé dans les Hauts-de-Seine.

“C’était primordial pour moi. Automobile il y avait toutes les situations pour tourner là-bas avec des jeunes en state of affairs de handicap. Ça me tenait terribly à coeur”nous a explicé la créatrice, producer et co-réalisatrice de la série, qui a précédemment travaillé sur Clem et En Famille.

“C’est pour ça que la série s’appelle Toulouse-Lautrec, même si on a rajouté “Lycée” devant automotive tout le monde pensait que je faisais une série d’époque en costumes (rires). Je tenais à ce qu’ il y ait ce titre Toulouse-Lautrec automotive c’est le nom du lycée où j’ai moi-même étudié. Je leur dois beaucoup, et le minimal c’est de les mettre en lumière. C’est un lycée incroyable, je suis ravie qu’on ait pu tourner là-bas”.

A distinction between the features of the vrai lycée and people which are voit dans la série

If Fanny Riedberger has lately studied in Toulouse Lautrec and if she partage des factors communes avec Victoire, the TF1 sequence is forward of all fiction and no vocation to raconter are histoire personnel dans les moindres particulars. Mais le however de la scénariste était de montrer la réalité de cet établissement pas comme les autres.

“Ce qu’on voit dans la série est vrai., nous a confié Fanny Riedberger en interview. Extra une distinction majeure exists between the realité du vrai lycée aujourd’hui et ce qui est raconté à l’écran dans la série de TF1.

In impact, the notion d’élève “référent” existait à l’époque où la créatrice de Lycée Toulouse-Lautrec étudiait dans l’établissement de Vaucresson, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

“Aujourd’hui les élèves valides ne sont plus référents dans le sens giant du terme. Comme le disait Ness Merad, aujourd’hui on n’a plus besoin de designer des référents automotive c’est naturel d’aider, quoi qu’ il en soit. Et de toute façon la technologie a vachement fait bouger les choses”.

“Avant, on prenait les notes avec un stylo et un papier, on prenait les devoirs de nos camarades. On était plus investi là-dedans, et ça ça n’existe plus aujourd’hui à Toulouse Lautrec. Le raconter automotive c’est dingue de se dire qu’on va être le référent d’un camarade en situación de handicap, qu’on va l’aider à manger, l’emmener aux toilettes. Et puis en fait, très vite, ça devient naturel, c’est son ami qu’on aide. C’est très beau”.

Quand on a voit à quel level le fait d’être référente auprès de Marie-Antoinette aide Victoire à s’ouvrir et à aborder sa scolarité d’une nouvelle manière, on comprendi pourquoi la créatrice de la série a décidé de garder cette notion au Cœur de l’intrigue, même si elle n’est plus appliquée à proprement parler aujourd’hui à Vaucresson.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *